bonnes pratiques

Voici quelques recommandations qui vous permettront de jouer en ligne en toute sécurité.

Quelles sont les bonnes mesures de sécurisation de sa machine ?

a. Utiliser des mots de passe de qualité
Le mot de passe permet d’accéder à l’ordinateur et aux données qu’il contient. Il autorise aussi la connexion aux jeux en lignea. Utiliser des mots de passe de qualité
Le mot de passe permet d’accéder à l’ordinateur et aux données qu’il contient. Il autorise aussi la connexion aux jeux en ligne. Il est donc essentiel de savoir choisir des mots de passe de qualité, c’est-à-dire difficiles à retrouver à l’aide d’outils automatisés, et difficiles à deviner, notamment par un enfant. Pour en savoir plus, consultez la page de conseil http://www.securite-informatique.go...

b. Avoir un système d’exploitation et des logiciels à jour : navigateur, antivirus, pare-feu personnel, logiciels de jeu ...
La plupart des attaques tentent d’utiliser les failles d’un ordinateur (failles du système d’exploitation ou des logiciels). En général, les agresseurs recherchent les ordinateurs dont les logiciels n’ont pas été mis à jour afin d’utiliser la faille non corrigée et parvenir ainsi à s’y introduire. C’est pourquoi il est fondamental de mettre à jour tous les logiciels de votre/vos ordinateurs.

c. N’utilisez pas votre compte administrateur pour jouer
Qu’est ce qu’un compte administrateur ? Vous utilisez un ordinateur et donc, vous disposez de privilèges et/ou de droits sur celui-ci. Ces droits vous permettent ou non de conduire certaines actions et d’accéder à certains fichiers de votre ordinateur. On distingue généralement les droits dits d’administrateur et les droits dits de simple utilisateur.
Dans la majorité des cas, les droits d’un simple utilisateur sont suffisants pour envoyer des messages ou surfer sur Internet. En limitant les droits d’un utilisateur on limite aussi les risques d’infection ou de compromission de son ordinateur.

d. Faites attention aux liens sur lesquels vous cliquez
Une des attaques classiques visant à tromper l’internaute pour lui voler des informations personnelles, consiste à l’inciter à cliquer sur un lien placé dans un message. Ce lien peut-être trompeur et malveillant. Plutôt que de cliquer sur celui-ci, il vaut mieux saisir soi-même l’adresse du site dans la barre d’adresse du navigateur. De nombreux problèmes seront ainsi évités.

e. Soyez vigilant avant d’ouvrir des pièces jointes à un courriel : elles colportent souvent des codes malveillants comme des chevaux de Troie
Une des méthodes les plus efficaces pour diffuser des codes malveillants est d’utiliser des fichiers joints aux courriels. Pour vous protéger, n’ouvrez jamais les pièces jointes dont les extensions sont les suivantes : .pif (comme par exemple une pièce jointe appelée "photos.pif) ; .com ; .bat ; .exe ; .vbs ; .lnk, et méfiez vous des fichiers au format PDF.
A l’inverse quand vous envoyez des fichiers en pièces jointes à des courriels, privilégiez l’envoi de pièces jointes au format le plus "inerte" possible, comme par exemple. Cela limite les risques de fuites d’informations.
Retour aux bonnes pratiques
Liste des opérateurs agréés Liens utiles FAQ