A la Une

1er février 2016

Plateforme nationale de lutte contre la manipulation des compétitions sportives

Thierry BRAILLARD, Secrétaire d’État aux Sports, a officiellement installé, jeudi 28 janvier 2016, la plateforme nationale de lutte contre la manipulation des compétitions sportives, en présence de Charles COPPOLANI, président de l’ARJEL.

 

Préparée sous l’égide du Conseil de l’Europe, la Convention internationale de lutte contre la manipulation des compétitions sportives a été signée par la France en octobre 2014. Elle n’entrera en vigueur, au sein de l’Union Européenne, que lorsqu’un consensus aura été trouvé à son sujet par les États-membres de l’UE.

 

Pour autant, la France a fait le choix d’appliquer, dès à présent, une des mesures principales de cette convention en étant parmi les tous premiers États à créer une plateforme nationale qui permettra de mieux lutter contre la manipulation des compétitions sportives.

 

Placée sous la présidence du ministre chargé des sports, cette nouvelle plateforme se compose des représentants des ministères chargés de la justice, de l’intérieur, des finances, des sports, des représentants de l’ARJEL et de la société la Française des Jeux (au titre de ses droits exclusifs dans le domaine des paris sportifs en dur), du CNOSF et des représentants des acteurs du mouvement sportif professionnel.

 

Elle comprend deux formations :

- une formation de coordination, de prévention et de lutte contre la manipulation des compétitions sportives, sous la présidence du Directeur des Sports ;

- une formation de surveillance du marché français des paris sportifs, sous la présidence du Président de l’ARJEL.

 

Au moins une fois par an, les deux formations se réuniront en séance plénière sous la présidence du ministre chargé des Sports, avec la remise d’un rapport d’activité.

 

Texte de l’intervention de Charles COPPOLANI, Président de l’ARJEL

En savoir plus (sur le site du ministère)

Liste des opérateurs agréés Liens utiles FAQ